Fruits de saison

Nous sélectionnons pour vous une gamme de fruits de saison, les plus locaux possible…

Fruits de saison Il y a 42 produits.

Sous-catégories

  • Pèches

    Les pêches jaunes et blanches proviennent surtout du sud-est et ouest de la France, depuis le début du mois de juin jusqu'à septembre. Les pèches : Les pêches sont des fruits climactériques charnus, juteux et sucrés, avec une chair jaune, blanche, ou rouge (sanguine), une peau veloutée de couleur jaune ou orange plus ou moins lavée de rose-carmin à rose-saumon ou brune chez les sanguines, et un noyau dur, adhérent ou non. En fonction de la caractéristique des fruits, on distingue 4 types de fruits produits par l'espèce Prunus persica : 1. la pêche proprement dite, à peau duveteuse et noyau libre (non adhérent à la chair) 2. la pêche pavie à peau duveteuse et noyau adhérent; 3. la nectarine à peau lisse et noyau libre4; 4. le brugnon, à peau lisse et noyau adhérent, est une nectarine à chair blanche. Il existe une infinie de variétés . Quelques exemples ; à chair blanche5: Belle des Croix Rouges (résistante aux maladies), Charles Roux (variété vigoureuse), Grosse Mignonne (juteuse, résistante à la cloque), Madame Guilloux (tendre, très savoureuse), May flower, Redwing, Ribet, Robin ; elles donnent des saveurs de fleurs blanches (lys, muguet) et d'exotisme (goyave, fruit de la passion). à chair jaune : Belle Angevine, Cardinal, Dixie Red, Early Red, Early O'Henry, Red Haven, Sun Haven, Spring Crest. Les variétés à chair blanche sont plus hâtives et plus savoureuses que celles à chair jaune, mais ont l'inconvénient de s'abîmer plus facilement durant le transport. Dans un recueil de chansons publié en 1850 à Montbéliard figure un couplet dédié à la pêche, improvisé par Victor Hugo à la fin d'un repas, à chanter sur l'air de Souvent la nuit quand je sommeille29 : Ce que j'aime Couplet fait à un dessert ***** D'attraits ravissants pourvue, Seule elle réunit tout : Ses appas charment la vue, Et chacun vante son goût. Sa peau, veloutée et fraîche, Joint toujours la rose au lis ; Ce pourrait être Phyllis Si ce n'était une pêche.

  • Nectarines

    Les brugnons et les nectarines sont des voisins de la pêche. Leur peau est lisse et leur chair ferme. Seule la chair du brugnon (du provençal brinho "prune") adhère au noyau. S'ils sont de la même famille, leur saveur est un peu moins délicate que celle de la pêche.

  • Melons

    Avec les beaux jours, le melon revient sur les étals du marché et, avec sa belle rondeur et sa délicieuse odeur, il est quasi-impossible de lui résister... En tout cas, pour 20 % d'entre vous c'est le fruit d'été par excellence ! Au porto ou avec du jambon de pays, c'est l'un des rares fruits que l'on consomme plus en entrée qu'en dessert. En France, l’histoire dispose de diverses traces attestant de sa présence à différentes époques. Sous Charlemagne, le melon est cité parmi les plantes potagères recensées dans le capitulaire De Villis. Six siècles plus tard, il aurait été réintroduit depuis l’Italie par Charles VIII. Il s’agissait vraisemblablement d’une variété cultivée par des moines au XVe siècle dans la région de Cantaluppo, qui a donné son nom au Cantaloup. Celui-ci s’est diffusé d’abord en Provence et a gagné des régions françaises du Sud de la Loire. Son succès ira dès lors grandissant, et il sera qualifié de « chef d’œuvre de l’été » par Voltaire. L’ étymologie de melon ramène au grec « mela » désignant la pomme.

  • Pommes

    La pomme est le premier fruit consommé en France et occupe la troisième place de production fruitière dans le monde. Elle s’est imposée dans l’histoire comme un fruit universel. Son nom d’origine latine « poma » désignait tous les fruits à pépins. Cette appellation s’est transmise à des végétaux très divers, comme la pomme de pin ou la pomme de terre. Les vertus nutritives de la pomme sont bien connues. Riche en fibres, en vitamines, en oligo-éléments, recélant des antioxydants, peu calorique, elle regorge de qualités... « Une pomme chaque matin éloigne le médecin", dit un célèbre dicton anglais : « One apple a day keeps the doctor away ». Contrairement à ce qu’on lit parfois, Winston Churchill n’est pas l’auteur de ce vieil adage. Fidèle à son humour légendaire, l’homme politique britannique y avait simplement ajouté en son temps une formule de son cru : « A condition de bien viser ! » (« Especially if you aim carefully !”»). Ce trait d’esprit étant resté dans les annales, certains en ont hâtivement conclu qu’il était l’auteur du proverbe.

  • Poires

    La poire est elle aussi réputée pour les bénéfices santé qu’elle procure au-delà de ses grandes qualités gustatives. Très rafraichissante car composée d’eau à près de 85% , gorgée de fibres, elle contient également des antioxydants, des vitamine C et K, de nombreux oligo-éléments. Très appréciée, semble-t-il dès l’antiquité, la poire était qualifiée par Homère de « cadeau des Dieux ». La culture du poirier, parmi les plus anciens des arbres fruitiers domestiqués, remonte à 4000 ans. Les vertus rafraîchissantes de la poire sont reconnues depuis des siècles. En témoigne ce proverbe du XVe siècle « Il faut garder une poire pour la soif ». Quant à l’expression « entre la poire et le fromage », elle rappelle que lors des grands repas, du Moyen-âge jusqu’au XVIIe siècle, l’usage était de déguster une poire avant que ne soit servi le fromage. Une sorte de pause fraîcheur... La saveur de la poire s’associe en effet fort bien à des fromages de caractère.

  • Raisins

    De septembre à octobre, le raisin de table est à l’honneur.

    PETITES INFORMATIONS :

    PROPRIETES NUTRITIONNELLES et BIENFAITS : 
    Le raisin est l'un des fruits les plus énergétiques : apport de 72 kcal/100 g, (autant que la figue fraîche, mais moins que la banane).
     
    - Riche en glucides et en vitamines B, qui participent au bon fonctionnement du système nerveux et musculaire.
    - Riche en pigments, qui ont une action protectrice sur les petits vaisseaux sanguins.
     
    - Renferme des polyphénols, et aide à réguler le taux de mauvais cholestérol. De récentes études ont d'ailleurs montré l'action bénéfique de la consommation régulière du jus de raisin sur la prévention des maladies cardio-vasculaires et la formation de caillots.
    - Vertus diurétiques et drainantes reconnues. Egalement laxatif grâce à sa teneur en fibres (0,3 g/100 g), présentes dans la peau et les pépins.

    • CONSERVATION : 
      Conservez-le jusqu'à cinq jours au réfrigérateur. Sec, se conserve plusieurs mois.
    •  DEGUSTATION : 
      CRU :
      - Pour un regain d'énergie rafraîchissant. La seule précaution à prendre est de le passer sous l'eau puis de l'égoutter car il est souvent traité.
      - Pour confectionner des desserts : tartes, crumbles ou clafoutis, dans des semoules et du riz au lait.
       
      - En salades de fruits, et en salades vertes (avec des noix et du jambon cru).
       
      - En accompagnement d’un plateau de fromages.
      CUIT : 
      Poêlé, il accompagne le veau, le canard, le gibier à plume, le foie gras, les viandes blanches et certains poissons.
       
      En boisson.
    • Ø LES FAMILLES : 
      Le raisin de table se décline en une dizaine de variétés. Parmi les plus courantes sur les marchés, produites principalement dans le sud de la France :
       
      - le Muscat de Hambourg : petits grains noirs et sucrés, peau très fine. Il bénéficie d'une Appellation d'origine contrôlée (AOC).
      - l'Alphonse Lavallée : grains noirs gros et fermes.
      - le Ribol : gros et noirs, grains ovales et pépins assez durs.
      - le Chasselas : petits grains dorés et ronds à peau fine, saveur suave. Celui de Moissac, dans le Sud-ouest, est couronné d'une AOC.
      - l'Italia : gros et craquants, grains verdâtres gorgés de jus.
       
      - le Moscatel : plus tardif, jolie teinte rosée
par page
Résultats 1 - 24 sur 42.
Résultats 1 - 24 sur 42.